Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

🎁 Livraison offerte dès 70€ I Dans tous les pays de L'EU

Élisa, un joli prénom mis en musique par Serge Gainsbourg

 

 

« Elisa, Elisa, Elisa saute-moi au cou »… Petits ou grands, nous avons tous fredonné un jour cette mélodie de Serge Gainsbourg qui a disparu il y a 30 ans déjà. Chez Mellipou, vous le savez, la musique est une véritable passion…Alors, non, nous n’avons pas transformé « Elisa » en berceuse pour nos petits coussins musicaux mais nous avons mené l’enquête pour connaitre l’histoire de ce beau prénom mis en chanson par Mr Gainsbourg.

Âgé de 19 ans, Lucien Ginsburg tombe sous le charme d’Élisabeth Levitsky, une apprentie peintre à Montmartre comme lui et qui devint sa première épouse.

Bien des années plus tard, en 1969, Lucien devenu le musicien « Serge Gainsbourg » écrit une chanson qui narre sa passion amoureuse avec sa jeune épouse, dont Élisa est le diminutif du prénom.
Cette ritournelle pop prend alors vie sur l’album « Jane Birkin - Serge Gainsbourg », Serge y parle de son amour pour une femme plus jeune que lui : « Tes vingt ans, mes quarante » et Elisa prend alors les traits de Jane Birkin (en 1969, Gainsbourg a 41 ans et Jane Birkin 23 ans, elle deviendra la maman de Charlotte Gainsbourg deux ans plus tard).
Hymne à l’amour insouciant, la chanson nous plonge avec émotion dans l’univers de l’enfance et de ses jeux malicieux «Fais-moi quelques anglaises Et la raie au milieu, On a 13, 14 ans à nous deux »

Mais saviez-vous qu’il existait une autre version de cette chanson  écrite pour les revues de Zizi Jeanmaire ? Dans cette version, Gainsbourg transforme le texte et Elisa devient une infirmière dont le souvenir restera pour toujours gravé dans le coeur des soldats…

Ce doux prénom obsèdera donc le musicien qui en fera un véritable tube de la variété française. Et bien d’autre après lui mettront à l’honneur Élisa comme Jean Becker qui a réalisé le film éponyme où Vanessa Paradis joue le rôle d’une adolescente de 17 ans à la recherche de sa famille et surtout de son père interprété par Gérard Depardieu. Ce long métrage inoubliable sorti en 1995 est inspiré du titre de Gainsbourg dont le refrain de la chanson revient à plusieurs reprises dans le film. Serge Gainsbourg obtient ainsi le César de la meilleure musique de film 1996 à titre posthume.

Alors que nous célébrons cette année les 30 ans de la disparition de Gainsbourg, prenons le temps de réécouter sa discographie qui regorge de trésors musicaux qu’on aura peut être envie un jour de chanter et raconter à nos enfants.

 

Panier

pour la livraison gratuite !

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.